Historique du Lancia 3 RO

Construit en 1939 dans les usines Lancia en Italie, ce véhicule a commencé sa carrière dans l’armée italienne où il a dans un premier temps servi au transport des troupes de Mussolini. Plus tard, les sièges ont été retirés et le car a été transformé en ambulance afin de pouvoir soigner les blessés sur place. C’est en 1941 ou 1942 qu’il a été pris à l’armée italienne par les soldats français et réaménagé en autocar pour cette fois servir l’armée française. C’est ainsi qu’après la guerre ce véhicule fut vendu aux domaines en 1945.

Mr Joseph Laporterie, petit transporteur à Marciac dans le Gers, profite de l’occasion pour racheter cet autocar. Remis en état puis exploité dans son entreprise, l’autocar participe aux excursions, services réguliers, ramassages d’ouvriers et autres tâches, et ce jusqu’en décembre 1961 quand Mr Laporterie cessera de le passer au contrôle technique. Affectivement très attaché à son autocar, il préfèrera le garer à l’abri dans une grange plutôt que de le vendre ou le détruire.

Au début des années 1980, après le décès de Mr Laporterie, son neveu ne voulant pas s’encombrer avec un vieux véhicule, une vente aux enchères est organisée. C’est un ferrailleur habitant la région qui, ayant conscience de l’intérêt que pourrait susciter un tel engin, décide d’en prendre possession. Un collectionneur de voitures anciennes le lui rachètera quelques années plus tard avec l’intention de le restaurer. Celui-ci le revendra à son tour après s’être rendu compte de l’ampleur des travaux à effectuer et des moyens à investir pour mener à bien cette lourde tâche. C’est un collectionneur de camions anciens habitant la région de Toulouse qui commencera les travaux de carrosserie et stockera le véhicule quelques temps.

En septembre 2000 nous avons pu récupérer ce véhicule et commencer sa restauration. Depuis, le moteur défectueux a été remplacé par un moteur identique trouvé dans une casse italienne, les freins et la suspension ont été remis à neuf, le faisceau électrique et les tôles ont été remplacés.

Une fois le compartiment moteur peint et l'essieu avant remonté, le nouveau moteur est installé et les premiers essais peuvent commencer.

Après ajustage des éléments de carrosserie, démontage et mise en apprêt des différents éléments, le Lancia est prêt pour la peinture.

Nous sommes en 2008, une grande étape, les différents éléments (portes, capot, ailes, calandre, ...) sont peints séparéments puis remontés. C'est le début du remontage et l'aspect final du véhicule commence à se dessiner.

Commence ensuite le travail de refection de l'intérieur du véhicule: remontage des vitres avec leur mécanisme d'origine, remontage du nouveau plafond, de l'éclairage intérieur et mise en place d'un nouveau plancher.

Arrive ensuite le montage des nouveaux panneaux latéraux, des encadrements de fenêtres et divers profils de finition en aluminium.

Le Lancia à la fête auto retro de Ohnenheim en juillet 2011. L'extérieur du véhicule est presque terminé, il manque encore les pare-chocs avant et arrière, les poignées de porte et quelques finitions.

Les anciens pare-chocs étant manquant ou tordu et pas d'origine, nous en avons refait d'après des photos d'époque.

Dernière étape de la restauration, le remontage des sièges, rideaux, portes bagages et des divers accesoires intérieurs.

Malgré l’ampleur des travaux dus à la taille du véhicule, le chantier a finalement abouti en Janvier 2014 et le véhicule a pu passer son premier contrôle technique depuis plus de 50 ans. Notre autocar est désormais prêt à sillonner les routes de France qu’il n’avait plus pu parcourir depuis si longtemps.

 

Le Lancia de 1939  stationné sur la place des armes entre la cathédrale et la mairie de Metz en Mai 2016