Historique du Saurer de 1949

Premier car neuf acheté après guerre, ce Saurer restera longtemp le fleuron de l'entreprise d'Edmond Flecher. Commandé chez Saurer France à Suresnes où sera produit le châssis, le car sera  carrossé dans les atelier de Ernest Di Rosa à Garenne-Colombe et  livré en 1949.

Le Saurer tout neuf vient d'arriver à Ohnenheim.

A gauche : Le Saurer se révelera être d'une grande fiabilité et fera une carrière de plus de 20 ans.

A droite : La dernière sortie du vieux saurer, se sera pour les vendanges en octobre 1969.

Le Saurer sera ensuite  successivement garé dans le garage, puis dans la cours et enfin au fond du jardin pendant plus de 20 ans.

C'est au début des années 80 que germe l'idée de restaurer le vieux bus pourtant très éprouvé par son séjours dans le jardin. Des vitres sont cassées, les sièges sont éventrés, les lampes ont été cassées pour prendre les ampoules et la carrosserie est très abimée. A une époque où la conservation du patrimoine et la notion de véhicule de collection est loin d'être partagée par tous, l'idée est loin de convaincre.

La décision est prise de le restaurer à condition que le moteur ne soit pas bloqué. Un tracteur agricole et une barre de remorquage, un jerrican de gasoil et de l'eau dans le radiateur, voilà ce qu'il faudra au vieu Saurer pour démarrer en moins de 5 mètres et convaincre que sa restauration est possible.

 

Commence alors un long chantier qui durera plus de 7 ans. Démontage de l'intérieur, sièges, habillages, plafond et de l'éxterieur, vitres, baguettes en aluminium, pare-chocs, ailes, capot.

 

Parallèlement, les freins sont refait à neuf, les lames de ressorts abîmées sont remplacées et le moteur est révisé.

 

Sablage du chassis et des différents éléments de carrosserie, remplacement des tôles et remplacement du plancher sont autant de tâches qui seront effectuées dans l'atelier de l'entreprise.

 

Puis arrive la phase de peinture et de remontage du véhicule. Ces étapes seront réalisées dans les ateliers du carrossier Gangloff à Colmar.

 
 

La remise en état du Saurer s'achèver'a début 1988. le succès est tout de suite au rendez-vous et l'autocar participe aux mariages, baptêmes, sorties entre amis.

Cela fait maintenant plus de 26 ans que Le vieux Saurer sillone à nouveaux les routes qu'il commencer à parcourir il y a plus 75 ans.